Le mot du Dr Sher

graham_sher

Voilà le message de notre nouvelle campagne promotionnelle. C’est un message fort, que nous avons lancé pour faire découvrir aux gens différentes façons de sauver des vies. Nous invitons tout le monde à rejoindre le mouvement en allant donner du sang ou en s’inscrivant comme donneur de cellules souches ou d’organes.

Les futures mères ont une option de plus : donner le sang du cordon ombilical de leur nouveau-né à la Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang, ce qu’elles peuvent faire par l’entremise de nos hôpitaux partenaires à Ottawa, Brampton, Edmonton et Vancouver. Ce numéro de Pulsation vous présente quatre mères qui ont décidé de faire ce précieux don : Michelle et Nathaly, deux de nos employées, ainsi que Julia et Cara, deux grandes amies qui ont donné naissance à leurs fils le même jour et dans le même hôpital.

Toutes ces femmes font partie d’une communauté grandissante de parents pour qui il est important de contribuer à la banque publique nationale de sang de cordon afin d’offrir de l’espoir aux familles dont un membre a besoin d’une greffe de cellules souches. Nous devons recruter plus de femmes comme elles.

Nous avons particulièrement besoin de sang de cordon de bébés métissés et de minorités ethniques. Trouver un donneur compatible, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. En ayant en banque du sang de cordon de bébés aux origines variées, nous augmentons les chances de trouver des cellules souches compatibles pour les centaines de personnes en attente d’une greffe.

Le sang de cordon est riche en cellules souches et chaque don est porteur d’espoir pour les gens qui n’ont pas de donneur compatible dans leur famille. On parle ici de 75 % des patients qui attendent une greffe de cellules souches. Le don de sang de cordon est un moyen parmi d’autres de redonner la vie, et nous sommes là pour rappeler aux Canadiennes qu’elles en ont le pouvoir.

Dans un autre ordre d’idées, vous pourrez lire dans ce numéro l’étonnante histoire de Reg Parker. Atteint d’un déficit immunitaire, Reg reçoit des produits sanguins depuis son plus jeune âge et a subi une double transplantation. Il est la preuve vivante que les dons de sang et d’organes ont une importance capitale. Comme il le dit lui-même : « Si je suis là, c’est grâce aux donneurs. »

Dons de sang, de sang de cordon, de cellules souches, d’organes… nous avons besoin de tous ces types de dons pour procurer aux patients ce dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin.

Nous ne pouvons y arriver sans la générosité des Canadiens. Alors, si vous ne l’avez pas encore fait, rejoignez le mouvement et aidez-nous à redonner la vie.

Bookmark and Share