UniVie

Reese Hawkins, de Pictou, en Nouvelle-Écosse, n’a que 10 mois lorsque ses parents apprennent qu’elle souffre de leucémie aiguë myéloïde, un type rare de leucémie touchant habituellement les hommes. Elle subit alors cinq traitements de chimiothérapie au Centre de soins IWK. Cinq mois plus tard, elle rentre à la maison, en pleine forme, et sa famille voit enfin l’avenir avec le sourire.

Malheureusement, le répit est de courte durée. Six mois plus tard, la leucémie revient et les médecins annoncent à la famille atterrée que pour survivre, Reese aura besoin d’une greffe de cellules souches.

En mars 2012, Reese et sa famille reçoivent la meilleure nouvelle qui soit : on a trouvé un donneur parfaitement compatible. Grâce aux cellules souches d’un cordon ombilical donné par la mère d’une nouveau-née, on pourra sauver la vie de Reese.

Après deux traitements de chimiothérapie à l’IWK, Reese est transférée à l’Hôpital SickKids de Toronto, où elle reçoit une greffe de cellules souches le 13 avril 2012. Reese et sa famille passent 42 jours à SickKids, dont 24 en isolation complète. En avril dernier, la petite fille grouillante de vie a célébré le deuxième anniversaire de sa « renaissance ». Au cours de ses traitements, Reese a reçu près de 75 transfusions sanguines. Sa famille éprouve une énorme gratitude envers les donneurs de sang et envers la mère qui a donné le cordon ombilical de son bébé.

« Si Reese est en vie aujourd’hui, c’est parce qu’une mère, quelque part dans le monde, a décidé de donner le sang ombilical de son bébé », souligne Kora Hanrahan, la mère de Reese. « La chimiothérapie n’aurait pas suffi à la guérir; je dois tout à cette mère. »

« J’étais tellement contente quand j’ai appris que le Canada aurait sa banque de sang de cordon. Nous avons connu des enfants pour qui on n’a pas trouvé de donneur compatible. Tout le monde devrait avoir une chance de guérison, et la nouvelle banque de sang de cordon représente cette chance. »