Bureau national de financement

À titre d’organisme sans but lucratif, la Société canadienne du sang reçoit des dons en argent, et c’est en partie grâce à ces dons qu’elle a constitué le système d’approvisionnement en sang du Canada. Souhaitant maintenant créer une banque publique nationale de sang de cordon ombilical, l’organisme a lancé la campagne de financement Pour tous les Canadiens, qui vise à recueillir 12,5 millions de dollars. Au moment de mettre sous presse, les dons d’entreprises et de particuliers totalisaient 8,84 millions de dollars.

Le Canada est le seul pays du G7 à ne pas avoir de banque publique de sang de cordon. Pourtant, la demande de cellules souches au pays augmente à une vitesse fulgurante; chaque jour, près de 1 000 personnes attendent une greffe de cellules souches, un nombre qui a triplé au cours des cinq dernières années.

Les cellules souches de sang de cordon présentent une meilleure compatibilité que les cellules souches adultes et constituent souvent la réponse aux besoins des patients. À l’heure actuelle, le Canada doit s’approvisionner auprès d’autres pays et chaque unité de sang de cordon est importée au coût moyen de 42 000 $.

Le fait de créer notre propre banque de cellules souches réduira les coûts pour les contribuables. Le plus important, toutefois, c’est que la banque améliorera les chances pour les patients canadiens de trouver un donneur compatible. La population du Canada étant multiethnique, trouver un donneur compatible équivaut à chercher une très petite aiguille dans une très grosse botte de foin. La création d’une banque représentative de la diversité ethnique du pays donnera aux patients un nouvel espoir de trouver le donneur qui les sauvera.

Grâce au soutien financier que nous avons reçu à ce jour, nous avons franchi la première étape de la mise en place de la banque de sang ombilical. Nous avons ouvert notre premier centre de collecte à l’Hôpital d’Ottawa, où les mères qui le désirent peuvent dorénavant faire don du sang ombilical de leur bébé. Nous avons aussi inauguré un centre de traitement et d’entreposage à Ottawa.

Il ne reste que 3,7 millions de dollars à amasser dans le cadre de la campagne et nous comptons sur les Canadiens pour nous aider à atteindre notre but d’ici la fin de l’année. Cet argent nous permettra de passer à la deuxième étape du projet et d’ouvrir des centres de collecte à Brampton, à Edmonton et à Vancouver, ainsi qu’un second centre de traitement et d’entreposage à Edmonton.

« La phase publique de la campagne est lancée et l’enthousiasme est palpable. Nous invitons tous les Canadiens à soutenir cette ressource vitale en soins de santé », plaide Margaret Miedema, directrice des campagnes de financement. « Tout le monde peut avoir besoin d’une greffe un jour : votre voisin, un collègue, un être cher ou peut-être même vous. Votre contribution à cette campagne vous donne une possibilité réelle de sauver des vies. »