Donneurs

Dans le domaine de la greffe de cellules souches, tous les donneurs ne naissent pas égaux. C’est pourquoi la Société canadienne du sang, par l’entremise de son Réseau UniVie, s’efforce de trouver pour chaque patient le donneur le plus approprié, appelé « donneur optimal ».

La communauté internationale des spécialistes de la greffe définit le donneur optimal comme un homme âgé de 17 à 35 ans. Il se trouve que les hommes ont globalement plus de cellules souches et qu’en outre, les cellules souches provenant de jeunes donneurs entraînent moins de complications après la greffe. Quand il a le choix, un médecin préférera généralement un jeune donneur de sexe masculin. De plus, les chances de réussite sont encore meilleures lorsque donneur et receveur sont du même groupe ethnique.

Malgré leur importance, les jeunes hommes de communautés ethniques représentent à l’heure actuelle moins de 5 % des personnes inscrites au registre canadien des donneurs de cellules souches. Et comme la fréquence des marqueurs génétiques utilisés pour établir la compatibilité entre donneurs et patients varie selon l’ethnicité, il est indispensable de recruter des donneurs dans le plus grand nombre possible de communautés ethniques pour renforcer le réseau. À chaque instant au Canada, près de 1 000 patients de diverses origines ethniques ont besoin d’un donneur de cellules souches.

Bookmark and Share