Bureau national de financement

Phase-One_Complete

Technologue de laboratoire médical à la banque de sang de cordon ombilical, Natasha MacDonald n’en pouvait plus d’attendre. Aujourd’hui, elle se réjouit : « On voit enfin pourquoi on a travaillé aussi fort ».

Il aura fallu des années de planification et des mois de préparation, de formation, de collecte de fonds et de validation avant que les mères qui accouchent aux campus Général et Civic de l’Hôpital d’Ottawa puissent faire don du sang ombilical de leur bébé. Ce sang précieux – qui est généralement jeté avec le cordon – servira à aider des patients en attente d’une greffe de cellules souches.

Il y aura quatre centres de collecte de sang de cordon au Canada, dont le premier a ouvert le 30 septembre dernier à Ottawa, ville qui accueillera également l’un des deux nouveaux centres de fabrication et d’entreposage de produits sanguins. L’ouverture de ces établissements est conforme à l’entente de financement conclue en mars 2011 avec les ministres provinciaux et territoriaux de la Santé.

Pour contribuer au financement, la Société canadienne du sang a lancé une campagne dont la cible est de 12,5 millions de dollars. Jusqu’à présent, 7,5 millions de dollars ont été amassés, ce qui place la banque en bonne position pour atteindre son premier objectif : recueillir 18 000 unités de sang de cordon sur une période de six ans.

Le soutien du public est crucial pour la suite du projet. Les fonds amassés permettront à la Société canadienne du sang de commencer à recueillir le sang de cordon dans les hôpitaux sélectionnés de Brampton (région du Grand Toronto), d’Edmonton et de Vancouver, phase prévue pour le milieu de 2014. Quant au deuxième centre de fabrication, il ouvrira à Edmonton l’an prochain.

Cet énorme pas en avant signifie que les patients canadiens en attente d’une greffe de cellules souches auront accès à une ressource plus représentative de la diversité ethnique du pays. Les familles pourront dorénavant envisager la recherche de cellules souches compatibles avec plus d’optimisme.

Plus de 950 mères de la région d’Ottawa ont participé à la validation des normes de qualité de la banque en faisant don du sang ombilical de leur bébé. Les familles comprennent très bien que le sang de cordon peut sauver des vies.

Pour Shelley Goulbourne, ce sang est un cadeau du ciel. Son fils Kai étant d’origine jamaïcaine, il était difficile de lui trouver un donneur compatible dans le registre mondial de cellules souches. Si le jeune garçon est en vie aujourd’hui, c’est grâce à une greffe de cellules souches de sang de cordon.

« Nous sommes tellement reconnaissants que, quelque part, une mère ait décidé de faire don du sang ombilical de son bébé, dit Mme Goulbourne. Cette mère a donné à notre fils une chance de s’en sortir. Nous espérons que notre histoire incitera d’autres mères à faire comme elle. »

Photographie : Ross Fitzgerald

Bookmark and Share