Partenaires pour la vie

Ce qui a commencé par une amitié entre deux personnes désireuses d’améliorer les choses – le Dr Graham Sher, chef de la direction de la Société canadienne du sang, et Ronnie Gavsie, présidente-directrice générale du Réseau Trillium pour le don de vie – s’est transformé en une importante collaboration pour les Canadiens qui comptent sur le don de sang, d’organes et de tissus.

En 2008, la Société canadienne du sang, de concert notamment avec le Réseau Trillium, a entrepris de trouver des moyens d’améliorer le système de don et de greffe d’organes et de tissus afin d’accroître le nombre de donneurs et de mieux répondre aux besoins des patients. La démarche, très fructueuse, a donné lieu à de nombreuses recommandations.

Le partenariat entre la Société canadienne du sang et le réseau ontarien a continué de se renforcer au fil des ans, le Dr Sher et Mme Gavsie reconnaissant que leurs organisations respectives visaient un même objectif : sauver des vies et améliorer les choses. Souhaitant pousser la collaboration un cran plus loin, les deux dirigeants ont récemment décidé de s’aider mutuellement.

Ainsi, l’automne dernier, la Société canadienne du sang a lancé une campagne de don de sang destinée aux gens du Réseau Trillium, tandis que le Réseau Trillium a mis sur pied une campagne d’inscription au don d’organes et de tissus à l’intention des employés et des bénévoles de la Société canadienne du sang. Au siège social de Trillium, à Toronto, des employés se sont fait piquer le doigt pour connaître leur groupe sanguin et ont donné du sang en tant que nouveaux membres du programme Partenaires pour la vie.

De leur côté, les employés de la Société canadienne du sang travaillant dans le centre de l’Ontario ont été invités à s’inscrire sur le site Web soyezundonneur.ca et à encourager leurs proches à faire de même.

Lorsqu’on parle de don de sang, certains donneurs sont considérés comme rares parce qu’ils ont un groupe sanguin peu courant, mais pour un patient en attente d’une greffe, les donneurs les plus rares demeurent les donneurs d’organes ou de tissus. Un don d’organes et de tissus peut sauver jusqu’à huit personnes et améliorer la vie de 75 autres.

Pour en savoir plus ou pour vous inscrire au registre de don d’organes et de tissus de votre province, communiquez avec l’organisme provincial responsable.