Bénévoles

Le bruit court qu’en Alberta, des bandes de jeunes sillonnent les rues à la recherche de sang. Mais n’ayez crainte; ces jeunes sont simplement des bénévoles dévoués qui travaillent très fort pour sensibiliser la population au don de sang. Le programme dont ils font partie a débuté en 2004 à Edmonton et a été élargi à Calgary en 2009.

Le programme en question a pour nom Roving (sillonner) et vise deux objectifs : renseigner les gens sur les besoins en sang et recruter le plus de donneurs possible. Voici comment ça fonctionne : des bénévoles, en groupes de deux ou trois, se rendent dans des endroits publics achalandés armés d’information sur le don de sang ainsi que d’agendas leur permettant de fixer des rendez-vous sur place. Ils ont également des feuilles d’inscription pour les personnes qui préfèrent être contactées à une date ultérieure ou désirent poser certaines questions relatives à leur santé avant de prendre rendez-vous.

Les bénévoles ont comme instruction de ne faire aucune discrimination; ils doivent solliciter tout le monde. « On ne sait jamais à quoi peut ressembler un donneur; on demande à tous les gens qu’on croise s’ils ont déjà pensé à faire un don, peu importe leur âge, leur sexe ou leur origine ethnique, souligne Cerynn Desjarlais, coordonnatrice du programme d’été pour les jeunes à la Société canadienne du sang. Si la personne ne répond pas au critère d’âge, elle peut quand même passer le mot à sa famille et à ses amis. »

Un sondage mené récemment indique qu’environ 20 % des personnes sollicitées par les bénévoles sont déjà des donneurs. Quant aux nouveaux donneurs, ils sont souvent recrutés en couple; l’un convainc l’autre et au bout du compte, ils finissent par voir le don de sang comme une expérience sociale.

Pour les bénévoles, le plus agréable est l’interaction avec le monde. Ils aiment particulièrement lorsque les gens viennent leur serrer la main pour les remercier du précieux travail qu’ils font. Souvent, des gens leur racontent comment l’un de leurs proches ou eux-mêmes ont bénéficié de dons de sang ou d’autres produits sanguins.

Le programme donne-t-il de bons résultats?

Voici des données de 2011, qui dressent un portrait précis de ce que les jeunes bénévoles albertains ont accompli l’an dernier :

• 2 650 inscriptions;
• 2 046 rendez-vous pris sur place;
• 1 501 dons provenant des personnes qui se sont inscrites ou ont pris un rendez-vous;
• 1 029 nouveaux donneurs;
• 361 donneurs réintégrés dans le système après une absence.

Pour ajouter un peu plus de piquant à leur expérience, les bénévoles se livrent à du « recrutement ultime » en se lançant des défis comme trouver un donneur potentiel portant un chandail rouge ou promenant un chien, ou encore se faire prendre en photo avec un policier.

Les bénévoles sont les piliers de la Société canadienne du sang. Ses jeunes recrues donnent d’eux-mêmes et grandissent, non seulement sur le plan professionnel, mais aussi en tant que citoyens. Peu importe l’angle sous lequel on regarde les choses, ces jeunes font un travail de première ligne inestimable en aidant la Société canadienne du sang à augmenter le nombre de donneurs et donc le nombre d’unités de sang dont elle peut faire bénéficier les patients canadiens. Félicitations à nos jeunes bénévoles; continuez votre excellent travail!