Bénévoles

Sarah Fox s’est toujours intéressée à la médecine. Lorsqu’elle était plus jeune, cette Britanno-Colombienne rêvait de faire des études de médecine, mais après avoir passé deux ans à la faculté, elle a décidé de changer de branche et d’entamer des études de journalisme. Ambitieuse et motivée, elle a ensuite travaillé dans plusieurs bureaux de presse de l’Ouest canadien et progressivement gravi les échelons.

Alors qu’elle avait cru trouver la profession idéale, celle de journaliste médical, elle a néanmoins ressenti le besoin de reprendre ses études et de finir ce qu’elle avait tout d’abord entrepris. « Chaque fois que j’entrais dans un hôpital ou une clinique, je me disais que j’aurais pu être médecin », explique-t-elle.

Elle a aussi fait l’expérience de la médecine en tant que patiente. Quand elle est née, deux mois avant terme, son foie n’était pas totalement développé et était incapable d’éliminer les toxines de la circulation sanguine. On lui a donc fait une transfusion pour épurer son sang et permettre au foie de se développer normalement. Sans cela, elle n’aurait pas survécu.

N’ignorant pas qu’elle doit la vie à la générosité d’un donneur de sang, Sarah s’est tout naturellement tournée vers la Société canadienne du sang quand, de retour à Comox, sur l’Île de Vancouver, elle a décidé d’acquérir une expérience pratique en faisant du bénévolat dans le domaine de la santé.

« Le sang, c’est un peu comme l’eau : on commence à s’en préoccuper quand il n’y en a plus, fait-elle remarquer. Il ne faut pas attendre que quelqu’un en manque pour en donner. J’aimerais aussi que plus de gens aident bénévolement la Société canadienne du sang. »

Depuis deux ans, elle dirige une grande équipe de bénévoles lors des collectes de sang organisées à Comox. Elle a ainsi accumulé des centaines d’heures de bénévolat tout en poursuivant ses études de science au North Island College. La Société canadienne du sang lui a d’ailleurs décerné une distinction pour son fidèle soutien à l’occasion de la cérémonie Honneur à nos bienfaiteurs qui s’est tenue à Ottawa, en septembre. Cette récompense rend hommage à la détermination avec laquelle cette future professionnelle de la santé œuvre pour le don de sang.