baby_kiera

Receveurs

Les premiers répondants sont formés pour réagir à des situations d’urgence au quotidien, mais rien ne les prépare à la tragédie quand elle frappe leur propre enfant.

À la naissance de leur troisième fille, Keira, la vie de Kristie, ambulancière, et de Trent Keryluk, pompier, à Winnipeg, a basculé lorsqu’ils ont appris qu’elle souffrait d’un trouble du foie qui exigeait une greffe hépatique.

Les deux parents ont subi des épreuves de compatibilité pour savoir si l’un deux pourrait donner une partie de son foie à Keira. Trent était compatible, mais l’intervention a été interrompue en mai 2010 lorsque les médecins ont constaté que l’ablation d’une partie de son foie mettrait sa vie en danger.

« Ce fut un choc. Comme parent, tout ce que tu veux, c’est aider ton enfant. Nous avons difficilement accepté qu’aucun de nous ne puisse procurer à Keira le foie dont elle avait tant besoin », confie Trent.

La recherche d’un foie a repris. Soignée à l’Hôpital pour enfants de Toronto, Keira devait sa survie à des dons de sang et de composants sanguins dans l’attente d’un nouveau foie.

Après l’échec d’un deuxième jumelage potentiel, la famille a enfin reçu au cours de cet été-là l’appel tant attendu : un nouveau foie! En juillet 2010, la petite Keira, alors âgée de huit mois, a reçu sa greffe de foie.

« Lorsqu’on a retiré le foie de Keira, il était dur et noir. Je réalise avec effroi à quel point le temps a failli nous manquer, ajoute Kristie. Grâce aux donneurs de sang, Keira a pu survivre; elle a reçu tant de transfusions que nous avons cessé de compter. »

Selon des statistiques nord-américaines, un greffé du foie peut recevoir jusqu’à 100 transfusions de sang pendant le traitement. Keira devait aussi recevoir de l’albumine, un produit dérivé du plasma, un composant du sang.

Reconnaissants de la deuxième chance qui a été offerte à leur fille, Kristie et Trent ont décidé de se rendre utiles à la collectivité en participant à la campagne du don de sang Des sirènes pour la vie, un défi annuel entre le personnel paramédical et le service de police de Winnipeg.

Chaque année, des services d’urgence de toutes les régions du pays s’allient à la Société canadienne du sang pour organiser des défis de don de sang dans le but d’encourager leurs collègues et le public à donner du sang. Ces défis permettent de recueillir des milliers de dons de sang chaque année au Canada.

Pour les Keryluk, le défi Des sirènes pour la vie constituait l’occasion idéale de faire connaître leur histoire et de devenir donneurs. Le 14 mars 2011, Kristie et Trent ont donc retroussé leurs manches et fait un premier don de sang à l’établissement de collecte de Winnipeg en l’honneur de leur fille Keira, maintenant âgée de 18 mois.

« Nous sommes désormais des donneurs à vie, affirme Kristie. Le visage souriant de Keira nous rappelle chaque jour l’importance du don de sang. »

Bookmark and Share