D’un océan à l’autre

Pourquoi André Cain donne-t-il du sang? Pour le savoir, il faut remonter à l’avocat et homme politique Richard Chapman Weldon, au XIXe siècle. M. Weldon a participé à la fondation de l’École de droit de l’Université Dalhousie, que fréquente André, et a donné son nom au bâtiment qui l’abrite. Le rôle qu’il a joué dans la vie publique a donné naissance à la tradition Weldon, l’engagement de l’École de droit envers le service public altruiste.

« Cette tradition revêt un sens différent pour chaque étudiant, explique André, inscrit en deuxième année de droit. Pour moi, le don de sang représente un moyen concret d’améliorer la vie d’une autre personne. »

À 27 ans et avec près d’une douzaine de dons à son actif, André fait partie d’une nouvelle génération de donneurs qui poursuivent une autre tradition importante. La population vieillit, tout comme le bassin de donneurs au pays; dans la prochaine décennie, de nombreux donneurs fidèles ne pourront plus donner de sang en raison de la maladie ou de la prise de médicaments. Heureusement que de jeunes donneurs comme André entrent en jeu pour reprendre le flambeau.

« Je crois que le droit n’est pas simplement une profession. C’est également une responsabilité, celle de servir les autres, précise André en parlant de son choix de carrière. Le privilège de la formation en droit s’accompagne d’une responsabilité de redonner à la collectivité. Ces affirmations peuvent sonner creux, mais elles prennent tout leur sens quand on passe de la parole aux actes. »

Le 28 janvier dernier, André a été témoin de la fin d’une époque, puisqu’il a été le tout dernier donneur de sang total à l’établissement de collecte de la rue Gottingen, à Halifax. Après 40 ans, le vénérable centre a accueilli des donneurs pour la dernière fois. Dès le lundi suivant, le nouvel établissement de collecte situé sur la rue Bayers accueillait les donneurs de Halifax. Outre les installations ultramodernes, le nouveau centre offre un horaire prolongé, du stationnement réservé et un emplacement pratique.

Même s’il n’était pas né quand l’établissement de la rue Gottingen a ouvert ses portes, il y a près d’un demi-siècle, André fait néanmoins partie de son histoire. Étant l’un des plus jeunes donneurs de la ville, il était normal qu’il contribue à inaugurer un nouveau chapitre de l’histoire du don de sang à Halifax.

« J’étais très honoré d’être la dernière personne à donner du sang à l’établissement de la rue Gottingen. En toute humilité, j’ai été surpris de voir qu’un geste en apparence si anodin pouvait avoir une si grande importance pour moi. Des dizaines de milliers de gens ont bénéficié de la décision des donneurs de retrousser leurs manches. Je suis convaincu que la tradition amorcée à l’ancien établissement se poursuivra au nouvel emplacement », conclut André.

L’établissement de collecte situé au 7071, rue Bayers, est ouvert du lundi au jeudi, de 11 h à 19 h, et le vendredi et le samedi, de 9 h à 13 h.