Le mot du Dr Sher

J’ai le plaisir de vous présenter le numéro été-automne de Pulsation. Vous y trouverez des articles sur les progrès accomplis au cours des derniers mois, notamment le lancement de la première banque publique nationale de sang de cordon ombilical au Canada.

Les données sur les besoins en santé au Canada sont éloquentes : plus de 900 patients attendent un donneur de cellules souches compatible, près de 4 000 Canadiens sont en attente d’un organe, plus de 2 000 personnes attendent une greffe de cornée afin de recouvrer la vue et, toutes les 60 secondes, quelqu’un a besoin de sang au Canada.

La Société canadienne du sang ne serait pas en mesure d’entreprendre d’autres mandats, comme la gestion d’une banque nationale de sang de cordon, sans l’expertise et les connaissances qu’elle a acquises au cours des 12 dernières années dans la gestion d’un système d’approvisionnement en sang de calibre mondial. Elle ne serait certainement pas dans une position aussi enviable sans le dévouement, le travail acharné et la générosité des fidèles donneurs de sang et de cellules souches, des bénévoles et des employés.

Aussi, chaque année, au printemps, nous organisons des cérémonies Honneur à nos bienfaiteurs dans diverses régions du pays afin d’honorer des donneurs de sang et des bénévoles ayant franchi une étape importante. Ces cérémonies nous donnent l’occasion de rencontrer et de remercier personnellement ces personnes qui soutiennent généreusement le système du sang, car sans elles rien de tout cela ne serait possible.

Les donneurs de la Société canadienne du sang sont parmi les plus assidus au monde, puisqu’ils font en moyenne près de 2,2 dons par année, tandis que dans des pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, les donneurs font un peu moins de deux dons par année. Cependant, nous sommes conscients que nous ne pouvons continuer de compter sur le même bassin de fidèles donneurs, car nous savons que des milliers d’entre eux sont exclus chaque année pour diverses raisons, comme la maladie et les voyages. Voilà pourquoi nous souhaitons recruter cette année 100 000 donneurs de sang et convaincre 30 000 personnes de s’inscrire au réseau de moelle et de cellules souches UniVie.

Pour y parvenir, nous lançons une nouvelle campagne de marketing destinée à changer la perception que les gens ont du don de sang. Nous voulons susciter un nouveau mouvement social qui encouragera les collectivités à travers le Canada à unir leurs efforts pour montrer qu’elles peuvent contribuer à sauver des vies grâce au don de sang. « Ensemble pour sauver des vies » est le nom de la nouvelle campagne dont vous entendrez parler au cours des prochains mois, alors que nous intensifierons nos efforts pour encourager les collectivités à travailler à l’unisson.

C’est l’une des nombreuses initiatives entreprises pour répondre aux besoins croissants du Canada en matière de santé, mais, encore une fois, rien de tout cela ne serait possible sans le soutien des Canadiens. Je vous invite à découvrir ces nouveaux programmes passionnants auxquels nous travaillons, à participer activement au système d’approvisionnement en sang et à encourager les autres à en faire autant. Il est crucial que chacun de vous joigne sa voix à notre message collectif pour susciter un mouvement social au sein des collectivités canadiennes qui permettra de sauver encore plus de vies.